"De l'origine du monde, épisode 2 : la parole des hommes "

CRÉATION PRINTEMPS 2022

APPEL À PARTICIPATION CI-DESSOUS

 

 

 

En 2020, pendant le Grand Confinement, est né la première étape de ce projet sur la parentalité - et plus globalement à propos de la reproduction humaine.

 

Raphaëlle était enceinte de 3 mois en mars 2020, et elle a confiné tout le printemps avec son amie et collègue de travail Charlotte, elle-même déjà mère de 2 enfants. 

 

De grandes discussions quotidiennes sur ces questions de parentalité en annulation de leurs tournées estivales respectives, elles se sont dit "fuck off, occupons-nous de ce qui nous intéresse là tout de suite, fabriquons un spectacle de circonstance et jouons dans des jardins". 

 

Ce qu'elles ont donc fait, après un grand appel à témoignages lancé sur la parentalité et un spectacle documentaire écrit en 15 jours. Tout ça s'est très bien passé.

 

Sauf que. Ce ne furent quasiment que des femmes qui répondirent à cet appel à témoignages. 

 

Ce 1er spectacle a joué tout l'été 2020, et puis plus du tout, parce qu'il était construit en partie autour du corps enceint de Raphaëlle et qu'au bout d'un moment elle ne l'était plus, enceinte. 

 

Mais il fut décidé de poursuivre la recherche. D'aller chercher les paroles masculines, et plus tard (en 2023) les paroles des enfants. De continuer encore un peu les formes éphémères, avant une vraie grande belle création en 2024. 

 

Cette année, donc, c'est la parole aux hommes. Papas, pas papas, tous concernés.

 

De l'origine du monde, épisode 2.

 

Spectacle tout public.

 

Durée 50 min.

 

 

 


APPEL À PARTICIPATION

 

Pour le 2ème épisode de notre série de spectacles sur la parentalité, et la reproduction humaine en général, nous lançons un grand appel à participation, à destination exclusive des hommes : pères ou non pères, jeunes ou vieux, cis ou trans, hétéro ou pas, pères biologique ou d'adoption, pour ou contre la reproduction, frustrés, épanouis, en colère et enthousiastes, tous sont invités à s'exprimer.

 

 

 

Si vous voulez :

 

  • nous envoyer texte(s), poème(s), chanson(s) de votre cru sur ces sujets
  • nous rencontrer (en vrai ou en visio) pour un entretien durant lequel vous nous raconteriez votre rapport à la paternité, et/ou à la reproduction humaine
  • nous envoyer un enregistrement audio de vous-même nous racontant ce que vous souhaitez à ce sujet
  • nous conseiller des films, podcasts, livres, nous apporter des données ou autre matière sur le sujet.

 

 

Nous créerons le spectacle en mars, et amassons toute la matière constitutive d'ici là. Nous cherchons de la matière à penser, à transmettre, à mettre en contraste d'autre chose, des choses documentaires ou lyriques, de tout style et contenu. Nous ne serons jamais exhaustives, mais il nous intéresse d'entendre le plus de paroles possibles.

 

 

 

Voici des questions larges qui peuvent inspirer vos contributions, en vrac et sans classement d'ordre d'importance ; piochez simplement dans les questions qui vous parlent. Et si des questions vous semblent importantes à poser et ne sont pas dans la liste ci-dessous, ça peut aussi être un tout à fait bon sujet de contribution.

 

Pensez-vous que la parentalité soit un sujet plutôt féminin ? ou que les hommes aient en tous cas un droit de parole et d'action moindre, du fait de leur moindre implication physique dans la gestation et l'accouchement ?

 

Qu'est-ce que c'est, pour vous, un père ? une mère ? Et une bonne/mauvaise mère ? un bon/mauvais père ?

 

Si vous êtes père vous-même, comment vous relationnez-vous personnellement à ces définitions ?

 

En tant que père potentiel, qu'imaginez-vous que vous puissiez transmettre à un enfant que la mère ne pourrait pas transmettre ?

 

Pensez-vous que ce soit une erreur de se reproduire ?

 

Qu'est-ce que vous changeriez au principe d'avoir un enfant si vous pouviez y changer quelque chose ? (mode de reproduction humaine - conception + gestation -, comment est l'enfant quand il naît et se développe, co-parentalité, n'importe quoi d’autre ?)

 

Si vous avez un enfant : qu'est-ce qui vous a semblé le plus dégoûtant dans tout ça (grossesse, accouchement, après, avant ?) et dont vous n'étiez pas informé ?

 

Si vous avez un enfant : qu'est-ce qui vous semble le plus violent dans la parentalité et dont vous n'étiez pas informé, ou en tous cas pas pleinement conscient ?

 

Si vous aviez su ces choses-là avant : qu’est-ce que ça aurait éventuellement changé pour vous ?

 

Si vous avez un enfant : à quel moment précis vous êtes-vous senti devenir père ?

 

Si vous n'avez pas d'enfants : choix ou décision de la vie ? regrets ou pas du tout ?

 

 

 

Merci de nous envoyer tout ce que vous voulez à cette adresse :

deloriginedumonde@ecomail-fr.com

 

 

 

Et de faire tourner à tous les hommes que vous pourriez penser intéressés !

 

 

Clôture de l'appel à participation : 14 février 2022.

 

 

 

ÉPISODE 1 (été 2020)

De l'origine du monde ; avec la chatte en chou-fleur

(pas la peine de faire cette tête-là, tout le monde est passé par là d'une manière ou d'une autre)

  Spectacle conçu et joué par Raphaëlle Bouvier, Charlotte Perrin de Boussac (et Solal Bouvier-Simon en guest discret).

   Avec des textes de Yasmine Blum, Charlotte Perrin de Boussac, Raphaëlle Bouvier, et de multiples témoignages de femmes (recueillis par internet, par téléphone, dans des bouquins, des films documentaires – notamment « Tu enfanteras dans la douleur » réalisé par Ovidie).

   Avec la complicité chorégraphique précieuse de Léonardo Montecchia (cie la Mentira).

   Graphisme Servan Dénès.

   Durée : 45 minutes.

   Tout public.

   Date d'expiration du spectacle sous cette forme : octobre 2020.

 

 

"Quelque chose qu’on ne dit pas assez aux futurs parents, c’est qu’un être humain,

À 80 ans, aura déversé sur la terre en moyenne 4876 kg de merde ;

Soit quasiment 5 tonnes."

 

 

Le spectacle sous cette 1ère forme aura joué à l'été 2020 :

à la ferme agriculturelle de Surikat Prod (Avignon, 84) / à l'Auberge de la Tour à St Pierre d'Argençon (05) / dans un jardin à Triors (26) / aux Claux à Grane (26) / dans un autre jardin à Sainte Uze (26) / sur une terrasse à Châteauroux-les-Alpes (05) / à côté d'une yourte à Beaumont-en-Diois (26) / à la fête des Jardins partagés de Villeneuvette (34) / à Bounas en soutien au Plancher des Chèvres (83) / dans un jardin à Brignoles (83) / au Couvent Levat à Marseille pour les dimanches de l'Art Attrape (Marseille, 13).